DER GRABEN .

 

DER GRABEN ;

La tranchée , faite à la sueur des hommes parfois mécaniquement , elle est le premier endroit que le soldat apprend  a connaitre , elle sera son domicile durant sa vie en guerre , à la fois protectrice  ou meurtrière  , elle est capital dans des secteur ou la lutte pour un morceau de terrain se paye en vie , pouvant être couverte , profonde, étroite, rampante entre les craters d'obus , donnant la vie à des vermines , des nuisibles avec qui l'homme doit cohabiter , débouchant vers l'enfer  face à l'adversaire , ou donnant sur des galeries à fin de surprendre  les gens d'en-face pour les anéantir , la tranchée , comme un second chez soi , elle brule sous le soleil , ou l'homme oubli les jours ou elle fût baignoire , bain de boue , dans cette boue qui as  absorbée des hommes , pour les recracher des années plus tard , les tranchées  des veines de sang dans un paysage inhumain ;

une protection pour les soldats en supplément de la tranchée , le bouclier mobile , celui-ci provient d'une prise aux russes , pratiquement toutes les armées ont eu cette idée ;DER  GRABEN .vue d'une tranchée profonde dans les VOSGES ;DER  GRABEN .1915 , bien conçu avec des postes de tir , ici en instruction ;DER  GRABEN .dans les débuts du conflit , un seul mot compte , avancer , le temps n'est pas encore à prendre position , 1914 sur les bords de l ' AISNE une ligne de tranchées primaire ;DER  GRABEN .le MAUSER  GEWEHR  1888 remplace le 1898 ;DER  GRABEN .la faible profondeur d ' une dite " tranchée " ne tiens plus au trou individuel  ici à YPRES  les soldats au premier plan utilisent les grenades à fusil type 1913 / 1914 ;DER  GRABEN .le parapet de terre est une protection supplémentaire  surtout en surplomb ;DER  GRABEN .le visage des tranchées change , les lieux sont de plus en plus des cibles de l'artillerie ;DER  GRABEN .la profondeur  reste principale dans des secteurs ;DER  GRABEN .sur les côtes BELGES , et à l'intérieur des FLANDRES la dite tranchée est surélevée , offrant aussi une protection  sans avoir à creuser dans un sol humide ;DER  GRABEN .la mise en place d'un réseau de tranchée se fait souvent sous les regards des gens d'en-face , alors que des hommes travail la terre , d'autres veillent pour la sécurité ;PIONIEREN .le labeur est souvent fait avec des coupures pour la défense du lieu , le détail un des hommes allume un pétard raquette , grenade rustique ;PIONIEREN .l'entretient et la remise en fonction de la tranchée , un travail après chaque attaque ou intempérie ;DER  GRABEN .

une routine après chaque attaque , la remise en état de la tranchée ;DER  GRABEN .entre les pelles et les fusils , les poses sont rares , il faut  refaire un lieu pour survivre et veiller à ne pas être une cible ;DER  GRABEN .en ARGONNE  , le travail ne manque pas , il faut sans cesse remettre en état  les accès ;DER  GRABEN .pour avoir accès a leur poste de tir , celui-ci s'effectue souvent par des passages souterrains ou des tranchées couvertes ;DER  GRABEN .au poste de tir de cette tranchée , l'heure est à la détente ;DER  GRABEN .une protection des avancées de tranchée sont des panneaux de grillages afin d'éviter les jets de grenades , des reste d'un fut retrouvé en fouille sur la commune de ANGRES  62  ;DER  GRABEN .les abris  prennent dans des secteurs de l'arrière des aspect de façade de maison ;DER  GRABEN .de nombreuses entrée de souterrain y  sont taillées , avec une forte protection contre les éventuels tir d'obus ;DER  GRABEN .dans le combat , la tranchée n'est souvent qu'une déchirure d'un terrain meurtrie ;DER  GRABEN .les prises de tranchées adverses et une course pour se trouver un abri afin de se protéger d'une attaque pour la reprise du lieu ;DER  GRABEN .la conquête d'une ligne de tranchées française , laisse les soldats perplexe devant cette vision ;DER  GRABEN .la petite plaisanterie au bord d'une tranchée , un leurre pour attirer les adversaires ; DER  GRABEN .un poste obligatoire dans les réseaux de tranchées , celui de vigile , de gardien  des hommes qui sont les yeux des hommes en fonctions dans les boyaux ou abri ;DER  GRABEN .une protection faciale pour les guetteurs fût mise au point , mais il semble que son utilisation n' eu pas beaucoup d' impacte ;DER  GRABEN .la SAPPENPANZER et la STIRNPANZER sont en principe utilisés par les sentinelles , pourtant ces protections vont avoir d'autres utilisateurs , comme les STRUMTRUPPEN  et aussi des hommes d'unités motorisées , la portant non pas sur la poitrine mais sur le dos , sage précaution pour les tirs par derrière ;

DER  GRABEN .DER  GRABEN .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bonne présentation des cuirasses , dont il existe des types différents ;DER  GRABEN .restons sur les protections , comme le montre la photo , après la prise d'une position allemande , le stock donne bien la confirmation de son usage dans plusieurs cas ;DER  GRABEN .un autre ensemble de  protection , ici présenté par un soldat américain  ;DER  GRABEN .une protection facial un peu bricolage de l'arrière pour un guetteur , d'autre modèle dans le même style fut créer sur le terrain sans laisser trop de trace ;DER  GRABEN .hors des tranchées , les  " abris " pour les sentinelles sont soit en béton ,en acier et  simplement en bois ;DER  GRABEN .regarder les lignes d'en face dans une avancée  de tranchée avec un camouflage et protection naturel ;DER  GRABEN .l'observation des gens d'en face est la chose continuel , avec un système de miroir sur le fusil ;DER  GRABEN .ou le télescope , pour ces hommes qui ne sont pas à leurs premières attaques ;DER  GRABEN .l'avance de l'adversaire est observé par un homme , ses collèges sont sur la défense ;DER  GRABEN .les postes de tirs sont aussi de surveillance , nos deux hommes porte la sappenpanzer sur le dos pour une raison de confort dans leurs positions , des plaques de tranchées en acier avec un orifice pour le passage du canon de fusil ;DER  GRABEN .défendre sa position , encore une image qui montre les hommes sur le qui vive ;DER  GRABEN .les attaques de l'aviation sont fréquentes il faut pour éviter les victimes poster des mitrailleuses dans les tranchées en position de tir contre avion ;DER  GRABEN .les binoculaires sont plus utilisés que les jumelles , car ils expose moins le guetteur au tir des snipers ;DER  GRABEN .un autre type de binoculaire , plus en usage pour suivre les mouvements et positions adverses , puis viens le télémètre , lui il se retrouve dans l'armement pour l'artillerie et autres ;DER  GRABEN .l'observation est une question de position suivant le terrain , dans des secteurs boisés les tours faites avec les matériaux sur place demeures l'idéale ;DER  GRABEN .

PIONIEREN ;

le corps d'armée à mille fonction , il est partout , ses hommes ont des noms divers , tunneliers , et autres une fois que les travaux sont liés à la construction des bunkers , des tranchées couvertes , les bâtiments , les pontons , les routes ,,,, j'en passe  cette affiche donne  résume les hommes ;PIONIEREN .pour le déplacement des hommes et du matériel leur train ;PIONIEREN .

ETANG DE VAUX , cantonnement des pionniers , la chasse aux poux ;PIONIEREN .la construction des bunkers , vue le nombre d 'éléments qui reste en vestige on peut imaginer la grande tâche des hommes , à la pelle et au fusil ;PIONIEREN .les structures ont parfois trois étages en profondeur ;PIONIEREN .un travail dur sous la menace de l'adversaire ;PIONIEREN .construction aussi de fausse habitation en véritable place forte ;PIONIEREN .

rituel après chaque  fin d' une construction , la photo souvenir ;PIONIEREN .la vie sous terre , la solution pour attaquer et se protéger , la taille d'un tunnel a flan de colline  permet de gagner du temps à la place d' une descente  à la vertical ;PIONIEREN .des travaux de renforcement des crêtes donnant à des accès d'abris , met les hommes en danger de tirs adverse ;PIONIEREN .un travail de tout les jours pour ces abris dans les flans de montagne  dans les VOSGES ;PIONIEREN .se sont souvent des mineurs de font qui sont a la tâche pour les galeries souterraines ;PIONIEREN .les tunnels  se multiplient  le long du front ;PIONIEREN .l'outil le plus utilisé dans la taille des tunnels ;PIONIEREN .certain secteur demande un fort boisage , un enjeux de sécurité ;PIONIEREN .la rencontre des hommes arrive parfois lors que les galeries ont un croisement " une voie pour un minage  et l'autre vers un second " ;PIONIEREN .pour avoir parcouru des souterrains allemands , je pense à la souffrance des hommes dans ces galeries , la chaleur , le manque d'air une ambiance étouffante avec comme seul bruit , les outils et la respiration ;PIONIEREN .il est maintenant un abri sûr pour les hommes ;PIONIEREN .cette photo écrite au dos " MERCATEL"  prouve par la découverte d ' un accès à une pièce souterraine en 1989 et une autre en 2009  d'une vie militaire avec des vestiges du quotidien , sur la photo un soldat avec une sappenpanzer  ornée d'un dessin à la craie d'une croix de fer ;PIONIEREN .être à couvert lors des tirs d'artillerie , le but principal des cavités  souvent bien équipé , un réseau électrique  et conduite d'eau ;PIONIEREN .NEUVILLE ST VAAST , le labyrinthe  possède plusieurs carrières souterraines ou les pionniers ont aménagés pour pouvoir accueillir les hommes durant l'hiver 1915 ; PIONIEREN .de nombreuses attaques sont parties d'abris souterrains  mettant les hommes dans une semi sécurité ;PIONIEREN .en 1987 , entre  GIVENCHY EN GOHELLE et SOUCHEZ dans la hauteur du bois des bruyères , à 50 mètres du monument de la 44 th division d 'infanterie canadienne " LE TIMPLE" , fût mis à jour une entrée d ' un abri souterrain comme le montre l'illustration , la descente et l'ensemble était remplie d'eau , avec l'aide de la compagnie générale des eaux  ,et leur moto-pompe , le vide d'eau fut fait , donnant une descente en bois parois , marche et plafond  , deux pièces dans le fond avec des reste de lits superposés , peu de chose à l'intérieur , des restes de grenade à manche , l'eau fit son retour très rapidement , l'exploration ne donna pas grand chose ;PIONIEREN .

 

a suivre

  • 3 votes. Moyenne 5 sur 5.