LES MOTOS.

Deux  moyens pour se déplacer parfois plus  vite et aussi moins  vite que le cheval. La bicyclette et la motocyclette furent le choix , les deux étant en grand nombre en cette période de début de guerre , le vélo étant le plus répandus dans tous les pays , parfois plusieurs fabricants par région , certains avec des accessoires plus modernes que d'autres , tel l'arbre de transmission plutôt que la chaîne , le frein rétropédalage plutôt que les patins  ou la semelle de cuir qui appuie sur la surface du pneu ,contrairement aux patins qui frottent sur les flancs de la jante ; l'éclairage  , lampe à bougie,  à acétyléne ,parfois remplacé par la lampe à pile saline ,une révolution , et bien d'autre détails suivant l'usage de l'utilisateur , tel le livreur avec son imposant porte-paquet avant  et le porte - bagage arrière . Mais pour l'usage des vélos dans le conflit , le vélo traditionnel fut le plus utilisé , car souvent équisitionné chez le civil ou chez le fabricant. La liste est longue  car des fabricants de motos , d'armes ,de machines populaires comme SINGER , firent des cycles . C'est la même chose dans les autres  pays , avec plus ou moins de chance. Le  terrain des champs de bataille et les " routes "  mirent fin à un grand nombre . Des  solutions excentriques pour les pneumatiques sont mises en service comme le pneu rigide fait d'un tyau d'air comprimé ou le mille ressorts  , de véritables  vibreurs pour les bras , provoquant des ruptures de soudure du cadre . Afin de faciliter le cycliste , des moteurs  auxiliaires furent mis sur des vélos au nivau  de la roue arrière , un échec . Ne pas oublier notre bon curé avec son vélo ecclésiastique , et le vélo pliant du capitaine GERARD , et l'extensible allemand  BRUN .       La motocyclette , elle , est , dirons-nous ,le point fort dans les liaisons et aussi au combat . Au début du conflit ,des motos civils furent utilisées , de petite cylindrée 175cc ou 350cc  .Pas faites réellement pour la guerre . 1915  vit des constructeurs fabriquer des motos plus solides , destinées à diverses fonctions , porte-mitrailleuse , ambulance ,ect ...pouvant être tout-terrain , puis des firmes comme CLYNO   ,NORTON  , B S A  et ROYAL ENFIELD mirent des side-cars  en série  , TRIUMPH mit au point la H 550 cc TRUSTY pour la boue des flandres  aves des pneus plus larges , DOUGLAS une moto légère et rapide . Bref , la moto était le cheval moderne , servant de bouclier une fois couché , sans avoir la mort du  cheval .......Certes , la transmission par courroie avait une forte tendance  à patiner sous la pluie et dans la boue , le pain de parafine évitait un peu le problème . De nos jours , il arrive de découvrir une machine dans son état , perdue dans une cave ,une grange  . Je passe  sur les motos américaines venues en grand nombre ,avec ou sans side-car , HARLEY DAVIDSON et INDIAN . Mais la belgique avait aussi ses  F N   FABRIQUE NATIONALE , le luxe , quatre cylindres et la solidité . L'allemagne n'est pas en reste avec WANDERER ,tricycle ou solo , c'est pas la seule marque mais la plus réputée.  D'autres véhicules  proches de la moto furent utilisés dans les services sanitaires : des histoires autour des cyclistes et motocyclistes  foisonnent . Par exemple , celle de cette estafette allemande qui porta une cuirasse de guetteur dans le dos pour éviter les balles anglaises  .                                                     herve lemaire.

 

FRANCE 1914.  REQUISITION DES MOTOS . 

LES MOTOS

ALLEMAGNE .

 

 VERDUN 1916. ESTAFETTE ALLEMANDE LISANT LA PLAQUE D'UN SOLDAT FRANCAIS SUR SA TOMBE  .MOTO WANDERER 616 cc MOTEUR EN  V DEUX CYLINDRES .

LES MOTOS.

WANDERER , la populaire :ici  sur la route des combats :

MOTOS

 

AUTRE WANDERER MODELE 504 CC DE  1914 .  50%  DES MOTOS ALLEMANDES ETAIENT DES WANDERER . CELLE DU CELEBRE AVIATEUR WERNER VOOS .

LES MOTOS

UN FIER OFFICIER AVEC SA WANDERER  CHEZ LUI .

LES MOTOS

WANDERER  EN RESTAURATION DE NOS JOURS .

LES MOTOS

 

LA FRANCE .

PHOTO QUI LAISSE CROIRE A UN ATTELAGE INDIAN . NON . IL Y AS DES DETAILS QUI NOUS DONNE LA BONNE MARQUE . POURTANT LE SOLDAT AVEC LES PIGEONS EST AMERICAIN .

LES MOTOS

 LA VOICI CHEZ UN COLLECTIONNEUR . C'EST UNE RENE GILLET  750  MARQUE INDIAN . SUREMENT POUR FAIRE ILLUSION .

LES MOTOS

 

 

AMERIQUE .

CONTRAIREMENT ,A DES PUBLICATIONS SUR CE CASQUE , IL N'EST PAS FAIT POUR LES SNIPPERS OU GUETTEURS. C'EST UNE CREATION  HENRI FORD POUR MOTOCYCLISTES , FAIT  A  1.300 EXEMPLAIRES  EN   1918.  VISIBLE AU MUSEE HENRI FORD .

AMERIQUE MOTOAMERIQUE MOTO

14 JUILLET 1917 la première INDIAN sur le sol de france :

MOTOS ET CYCLES

GRANDE-BRETAGNE .

bataillon de mitrailleuses et motos de toutes marques anglaise pour une réforme: FRANCE  6/12 / 1918 :

MOTOS ET CYCLES

 

 

 

10 votes. Moyenne 4.40 sur 5.