L'ABRI DES CANADIENS.

 

  L'ABRI DES CANADIENS:

 Ce lieu préservé entre les deux guerres,mais avec quelques rares visiteurs,servit aprés les années 1950 de culture d'endives mais trop peu de succès,puis il servit de dépôt d'ordures pour le cultivateur,qui ne tenait pas trop à ce que ça se sache.

Mais une série de cartes postales faites dans l'entre-deux-guerres apparaît dans les ventes de cartes postales. " L'ABRI DES CANADIENS " redevient un centre de curiosité, mais le propriétaire cultivateur, qui a entreposé des tonnes d'ordures de sa ferme,en plus d'une infiltration d'urine de l'étable des vaches,ne peut pas faire de visite,et montre surtout une volonté farouche de nier l'entrée de ce lieu d'histoire,qui servit de stokage de vivres et de munitions,pour la suite du conflit;donc l'accès fut condamné par des ferrailles,tôles,traverses de chemin de fer.

Bref,dans l'année 1975-1976, Miss ROSE EMILY B. COOMBS,auteur du livre "BATAILLES,EXPLOITS,FAITS D'ARMES " , guide des champs de bataille de la première guerre,se trouva comme moi devant ce cultivateur obstiné,refusant une visite,donc notre curiosité fut  vaine.Je n'ai su que deux ans plus tard qui était MISS COOMBS.

Le temps passa,puis en 1999,j'ai pu pénétrer dans ce lieu,suite à un changement de propriétaire. Certes,il fallut escalader des sacs poubelles et autres sur une épaisseur de près d'un mètre,sans compter l'odeur. Mais quelle merveille dans le faisceau de ma lampe, des  centaines d'insrciptions,de gravures,certaines démolies. Un relevé est fait,ainsi que des photos,que j'ai fait parvenir aux canadiens pour leurs archives. Mais,à ma grande surprise,ce lieu qui devait rester correct,trop vite visité,se retrouve sur un site internet de la première guerre,photos publiées.Puis le sol fut retourné pour retrouver des vestiges,et certaines gravures détruites dans le démontage pour être mises en vente par des collectionneurs:un lieu de mémoire lui aussi dévalisé pour l'argent.

Donc,je sens le besoin de montrer ce lieu,ou,j'avoue,je ne voudrais plus entrer,car c'est l'esprit des combattants que l'on a violé pour une fois de plus la collection,l'argent, ou simplement la stupidité sans scrupules de propriétaires vaniteux,oubliant qu'ils sont dans  un sens  "gardiens de la mémoire"

img092.jpg

3 votes. Moyenne 2.33 sur 5.