RDV DES PILLEURS .

Comme  Coluche , je dirais ; c'est l'histoire d'un mec , qui a deux faces ,depuis les années  80/90 ,il écume les champs de la SOMME pour sa collecte d'obus - grenades et je démonte tout cela sans la moindre conscience du danger pour sa famille .Entrer chez lui , c'était prendre une purge d'odeur de poudre , pas agréable d'y vivre .Connu des collectionneurs pour avoir des engins démilitarisés et autres , de  L . C  de YTRES  à  J . V de BAPAUME  et autres . La détection avait du bon et du moins bon ; des découvertes macabres non signalées ,puis l'époque LONGUEVAL  , le CALYPSO . Une chose en sa faveur , son intérêt pour la grande guerre ,mais avec le temps l'homme change,,,,, pas pour le meilleur ; sa fréquentation avec le pilleur manchot  E . D  ,le fit virer dans un délire d'alcoolisme , de pilleur sans remords ,les deux font des pillages de corps . Un poste lui fut attribué à ALBERT  dans un musée , une chance vite gâchée par le vice , l'ambition de tout vouloir sans effort , qui le conduit dans ce village historique qui avait déjà un trés bon collectionneur .L ' ambition tue : Mon  interrogation pour le Mémorial  Sud -Africain que je connaissais trés bien  ,,, mais où est le canon ?  Les anciens conservateurs ne sont plus là . Je pris contact avec les nouveaux , qui ne savaient pas l'existence de la pièce , pourtant dans la liste  des objets du site . Je fis deux  lettres recommandées avec   A R  et un appel  téléphonique  à l'ambassade d'AFRIQUE du SUD à PARIS . Réponse , le canon fut laissé au musée des abris à ALBERT , ATTENTION ,je dis bien " laissé au musée des abris "  ,pas au conservateur de l'époque....compris ... un acte officiel  justifiant bien la chose est entre de bonne mains , mais où est le canon ? Il fut pris avec d' autres objets , au renvoi  du quidam , pour être revendu à un musée du NORD . Pour nous ,c'est un vol car cette pièce était vouée à vie au musée d'ALBERT ou à un possible retour  au mémorial SUD-AFRICAIN . Voilà le point sur notre personne , prendre un canon pour se faire de l'argent  alors que cette pièce ne lui a jamais appartenu .La fièvre de se faire un nom , une renommée , va le conduire à des fautes " fermetures sanitaires " , puis mises sous contrôle d'un agent de probation pour un délit dont beaucoup dans cette région ont eu l'écho , moi par l'agent lui-même .La popularité du personnage est surtout due aux touristes , britanniques et autres , beaucoup moins des gens du coin , plutôt critiques ,car en jouant les maîtres des lieux  avec des jeunes naïfs ,chassant les personnes qui détectent dans son fief ,allant jusqu'à dénoncer à la gendarmerie un jeune du NORD pour avoir fait des trous de 10 cm , photo des gendarmes , cauchemar pour les prospecteurs dans cette région , surtout qu'il se dit avoir une accréditation de la  DRAC et le soutien d'un agent de l'INRAP .Aprés quelques mois de recherches auprés de ses services ,la  DRAC m'a bien confirmé que ce monsieur n'avait rien avoir avec eux , chose réelle , car moi - même ,pour mon archéologie j'ai des papiers pour les fouilles ,  de plus ,même s'il est couvert par une personne de l'inrap  ,qui entre nous ne confirme rien et évite les réponses pour  éviter un tribunal  .De plus , après un courrier au préfet de la somme ,il est bien stipulé que l'utillisation de détecteurs de métaux est interdite sur les champs de batailles .A la vue des objets trouvés  en fouilles, pour la vente aux touristes sans déclaration au fisc , ce qui est encore un délit , comme la récente découverte d'un australien ,soi-disant que ses objets personnels . A ce sujet , un courrier au procureur de la république à AMIENS fait le bilan des activités du personnage . Sur sa page facebook , il ne montre que des mots de félicitations , trés britanniques , mais pas de mauvais points des autres, il est comme tripadvisor . Il se place comme un homme pour le respect des soldats , mais il est plutôt un suceur d'argent des touristes sur le dos des morts .Son but : nuire aux musées voisins avec pour cela le pillage de sites militaires et  archéologiques . Certains britanniques , australiens et autres voient de la jalousie de la part des musées privés du coin , ou de ma personne .Là pour ma part je suis contre les clowns qui interdisent la détection ,même si c'est la loi,, qui dénoncent aux gendarmes des prospecteurs mais surtout les pilleurs pour se faire de l'argent ,car lui avec des détecteurs grande profondeur , donc facil de sortir de la terre soit un soldat avec ses affaires  ou des monnaies comme il l'a déjà fait ; donc entre ALBERT et BAPAUME , un nid de pilleurs avec comme repaire COURCELETTE .

En un mot, côté face " le gardien des soldats "  côté pile " le tiroir-caisse vaniteux" NO RESPECT ,YES MONEY .

HERVE LEMAIRE . 

A SUIVRE

 

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.